Accident de la circulation, pourquoi faire appel à un avocat ?

Lorsque vous êtes victime d’un accident de la circulation, il peut être bénéfique de faire appel à votre avocat. Maître Anne Virginie LABAUNE, avocat associé du cabinet BLKS et Cuinat, vous explique pourquoi…


En cas de préjudice corporel (notamment quand vous êtes victime de blessures conséquentes), la procédure risque de se complexifier. Vous allez peut-être devoir subir une expertise médicale, qu’elle soit amiable et mise en oeuvre par une compagnie d’assurances, ou judiciaire si ce choix a été privilégié.

Dans les deux cas, vous allez rencontrer un médecin expert - qui dispose d’une formation particulière en médecine légale - et qui déterminera si votre état est consolidé (la consolidation est le moment à partir duquel l’état du patient est figé et n’évolue plus, ce qui ne veut pas dire qu’il est guéri) et qui évaluera les différents préjudices avant et après cette consolidation.

L’avocat peut vous assister lors des opérations d’expertise, ce qui est un atout : en effet, lors de cette expertise, l’expert va non seulement vous examiner physiquement, mais il va retracer la chronologie de votre situation médicale suite à l’accident, et faire le point de vos doléances et des incidences de l’accident dans votre quotidien. Il convient de ne rien omettre à ce stade.

En effet, l’expertise va déterminer la suite du dossier et votre indemnisation : c’est sur la base de ce rapport que vous serez indemnisé ensuite, d’où l’intérêt de ne pas négliger ce rendez-vous médical.

Dans les accidents graves, des postes très conséquents sont discutés : l’assistance par tierce personne, le préjudice d’agrément, le préjudice sexuel, l’incidence professionnelle… et seul un professionnel du droit, formé au préjudice corporel, peut vous aider.

Il sera d’autant plus important d’être assisté que l’assureur va proposer une indemnisation sur la base de barèmes, et que votre avocat pourra vous indiquer si la proposition est correcte par rapport à votre situation.

De même, votre avocat pourra vous orienter et obtenir, avant votre indemnisation définitive, une avance à valoir sur vos préjudices définitifs, appelée provision. Il vous aidera à étayer votre dossier et à bien le constituer, au fur et à mesure de vos démarches médicales postérieures à l’accident.

D’expérience, nous constatons que plus le dossier est constitué tôt, mieux nous pouvons le gérer correctement, et aider la victime à obtenir une juste indemnisation. N’hésitez donc pas à prendre contact avec le cabinet, y compris en phase amiable.