Agenda culturel automne 2021


Patrick Bruel en acoustique. Vous avez été nombreux dans son salon lors de ses StandUp@Home pendant la crise sanitaire… À lui aujourd’hui de venir vers vous pour un moment acoustique, en plus petit comité. Partage, rires, chansons, et surtout l’émotion de se retrouver.

Jeudi 4 novembre à 20 h au Spot à Mâcon






Direction l’âme de l’Irlande… Dans le 3e et dernier opus de la saga Irish Celtic, on retrouve les emblématiques Paddy Flynn et Diarmuid. Père et fils tiennent le pub familial qui résonne des musiques traditionnelles, des rires et des discussions des clients… Pour casser cette routine et transmettre à Diarmuid ce qu’il doit savoir de son identité culturelle, de son histoire familiale, Paddy l’invite à entreprendre un voyage initiatique où se mêlent valeurs, légendes et traditions…

Mercredi 3 novembre à 20 h au Spot à Mâcon



Soirée Hip Hop. C'est devenu une habitude au Crescent : jazz et hip hop font bon ménage... il paraîtrait même que certains musiciens de jazz auraient largement influencé les pionniers du hip hop au début des 80's. Les musiciens résidents reprendront quelques thèmes allant de Slum Village à Jurrasic Five en passant Kendrick Lamar ou Anderson Paak et bien d'autres...

Vendredi 22 octobre à 21 h au Crescent


Jazz créole et musique du monde. La passion de quatre jeunes musiciens, pour les rythmes africains, mauriciens et latins les a amenés à créer un répertoire fusionnant le jazz avec des grooves endiablés et une tradition de rythmes ancestraux dans lesquels ils excellent ! Une voix nourrie de Kompa, d'Afrobeat ou de Maloya, porteuse d'un message d'ouverture, de métissage, dans un monde en plein bouleversement.

Vendredi 12 novembre au Crescent à 21 h


Soirée Jazz. Après son album « Bone Machine » nominé aux Victoires du Jazz, et les pop songs de « Montagnes Russes », Daniel Zimmernann, l'un des plus brillants trombonistes actuels, présente « Dichotomie’s ». Il a réuni autour de lui trois musiciens exceptionnels pour constituer une formation à l’imagination et à la créativité débordantes… La musique de l’ensemble se déplace au fil des jazz et des musiques dites « actuelles ».

Vendredi 5 novembre à 21 h au Crescent


Concert pop rock. Pour les fans de David Bowie et de Balthazar. Rendez-vous avec Rover et la douceur de ses mélodies, rassurantes, chaleureuses, comme arrachées à la pesanteur du présent. Et Ganache, duo lyonnais aux voix qui se confondent, entre guitares rêveuses et complaintes graciles. Ganache c’est un univers musical entre soul vaporeuse, shoegaze des 90's et pop futuriste.

Samedi 16 octobre à 21 h à La Cave à musique


Une nuit aux Balkans. Si vous aimez Shantel, Goran Bregovic et La Caravane passe, cette soirée est pour vous. Composé de sept musiciens, The Fat Bastard Gangband s'inscrit dans une démarche artistique de métissage, aromatisant sa musique de multiples épices, sur des textes chantés en neuf langues. Une véritable machine à groove qui puise ses influences autant dans les musiques traditionnelles balkaniques que dans les sons électroniques actuels.

Orchestre atypique, Captain Stambolov, adepte des musiques traditionnelles du monde et des musiques hybrides débridées, bouleverse les codes du Brass Band.

Samedi 23 octobre à 21 h à La Cave à musique


Célestin fête les 25 ans d’Aléo. Célestin, alias Sébastien Rambaud, alias 50 % de Fills Monkey, a passé une bonne partie de sa prime adolescence dans les locaux de répétition de la Cave à Musique et sur la scène du lieu, avec JMPZ, Doopler, notamment, avant de rencontrer Yann Coste et de former avec lui le duo de batteurs Fills Monkey puis de porter en solo son projet chanson. Célestin raconte des histoires d’une plume malicieuse, qui virevolte entre ironie, lucidité, engagement et poésie. Performeur et multi-instrumentiste, il sait partager ses idées et ses émotions au travers de son univers drôle et singulier. Avec « Poussière de Luxe » son dernier album, il livre à cœur ouvert ses anecdotes.

Samedi 20 novembre à 21 h à La Cave à musique à Mâcon


Broussaï en acoustique. Broussaï a commencé début 2001 au chapeau, dans la rue ! Le groupe qui rêvait déjà de grandes aventures s'est construit pas à pas sur le pavé, conquérant le cœur des passants. Fier de ses origines, cela faisait un moment que le groupe souhaitait renouer avec ses débuts en proposant un show acoustique, mettant de côté pour quelques instants « le gros son », au profit des textes et de la sensibilité. Les fans de la première heure seront ravis de retrouver l'ambiance d'art de rue « unplugged ". Les habitués revisiteront leurs titres préférés dans cette version intimiste, les néophytes pourraient bien se retrouver dans cette formule plus seulement réservée aux amateurs de reggae.

Vendredi 8 et samedi 9 octobre à 21 h à La Cave à musique


Festival Périples et Cie, trois jours de films d’aventures et de voyage. C’est la 12ème édition du festival qui va à la rencontre des voyageurs passionnés à Mâcon. Au programme : la projection de films dédiés aux voyages, des rencontres avec leurs auteurs, des moments d’échanges, des récits avant tout authentiques, d'amateurs ou de professionnels, de grands aventuriers ou d'anonymes. Mais aussi cette année la présence de l’emblématique binôme de « Pékin Express », Fabrice et Briac avec séances photos et dédicaces. Renseignements et programme complet sur www.periplesetcie.com

Du 5 au 7 novembre au Parc des expositions de Mâcon


Et bientôt Le Grand Cabaret… Présenté et animé par Patrick Sébastien, et plus de 50 artistes sur scène. Pendant plus de vingt ans, « Le Plus grand cabaret du monde » a enchanté toutes les générations du plus petit au plus grand. Les artistes du monde entier, magiciens, acrobates, clowns, voltigeurs, vous ont émerveillé à la télévision. Aujourd’hui ils traversent l’écran pour venir chez vous. Un spectacle féérique de deux heures présenté par Patrick Sébastien arrive dans vos villes. Le talent, le frisson, le mystère, le rire, la beauté, l’exceptionnel, feront éclater un feu d’artifice de performances uniques. « Le plus grand cabaret du monde » en tournée, c’est « le rêve en vrai ».

Mercredi 29 décembre à 20 h 30 au Spot à Mâcon


Finale et palmarès des Symphonies d’automnes. Pour cette 27e édition du concours international d’airs d’opéras et de mélodies françaises, les Symphonies d’Automne, rendez-vous incontournable de l’art lyrique, promettent de belles surprises ! Les jeunes talents mettront à l’honneur de célèbres airs d’opéras classiques et romantiques… Le directeur du festival et chef d’orchestre, Éric Geneste, a spécialement composé trois mélodies inspirées de figures mythiques de poètes du XIXe siècle. Verlaine, Apollinaire et Sophie d’Arbouville seront symboliquement présents... Les finalistes interpréteront l’une des mélodies, accompagnés au piano par Agnès Graziano. Sept personnalités du monde lyrique composeront le jury et décerneront les prix. Les spectateurs, eux aussi, auront leur mot à dire avec le « prix du public ».

Dimanche 10 octobre à 16 h au Théâtre de Mâcon Scène nationale


Danse. Existe-il encore la possibilité d’un rêve collectif et universel ? Prenant pour base la figure de Martin Luther King, Salia Sanou se nourrit pour sa nouvelle création de l’effervescence libératrice, festive et créative de son célèbre discours I Have A Dream. Entre chant, danse et musique, « D’un rêve », pièce pour douze chanteurs et danseurs, propose une réflexion sur l’individualité et la notion de collectif.

Jeudi 21 octobre à 20 h 30 au Théâtre de Mâcon Scène nationale


Georges Dandin ou le mari confondu. Michel Fau s’empare du George Dandin de Molière dans la version musicale de Lully : un divertissement baroque traité comme une farce cauchemardesque. Jouée pour la première fois à la cour de Louis XIV en 1668, cette satire, à la fois comique et tragique, représente la paysannerie enrichie ridiculisée par la noblesse ruinée. George Dandin, riche paysan au langage familier cherche par tous les moyens à obtenir une place dans la société. Au profit d’un titre, il sacrifie sa fortune pour épouser Angélique, une belle jeune femme issue du milieu aristocratique. Mais la particule ne fait pas le bonheur et l’argent n’achète ni l’amour ni le respect...

Vendredi 26 et samedi 27 novembre à 20 h 30