Bienvenue à la Cité des vins et des climats de Bourgogne à Mâcon



À partir de l’été 2022, comme Beaune et Chablis, Mâcon aura sa cité des vins le long de la Saône. Ce projet culturel et touristique dédié à la Bourgogne, ses vins et ses climats, décliné en trois lieux et porté par le Bureau interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB), est une véritable vitrine de la viticulture bourguignonne. Un concept unique pour découvrir l’histoire du patrimoine viticole et des vins.


Beaune, Chablis et Mâcon. Trois lieux de référence et de partage, trois équipements complémentaires, trois architectures uniques. Et un seul objectif : faire découvrir et comprendre l’infinie richesse et les spécificités du vignoble bourguignon à tous ceux qui le souhaitent, locaux et touristes, professionnels et amateurs, curieux et passionnés, seuls, en famille ou entre amis. Ce concept unique et convivial va offrir une plongée dans le monde du vin d’ici un peu plus d’un an.


Si les travaux ont pris quelques mois de retard, la première pierre des trois sites est enfin posée ! À Mâcon, la future cité des vins et des climats sera située le long de l’avenue De Lattre de Tassigny, entre La Maison des vins mâconnaises et l’actuel bâtiment du BIVB. Cette extension contemporaine d’une surface de 380 m2 présentera plusieurs espaces aménagés, à l’extérieur la configuration fera référence aux sols de la région mâconnaise notamment… Un projet signé par des architectes locaux, l’architecte mâconnais Antoine Récio, de RBC Architecture, conjointement avec l’agence ACL Associés.


L’investissement global s’élève à près de 20 M€ pour les trois sites, 3,9 € pour la seule cité de Mâcon, intégrant la construction, les aménagements et la scénographie intérieure. Chaque cité sera une porte d’entrée qui renverra naturellement vers les vignobles et augmentera ainsi la visibilité des activités et des acteurs du tourisme viticole de la région.

À Mâcon, comme sur les deux autres sites, les visiteurs découvriront des espaces de vie propices à la détente, au partage et à la convivialité (dégustations, formations, bar accords mets et vins, librairies, boutiques spécialisées, conseil sur l’offre œnotouristique de la région, espaces privatisables…) avec un fil conducteur : un parcours de visite immersif de 380 m2 faisant appel aux cinq sens. Un voyage des sens à travers un parcours alternant les expériences contemplatives et interactives. Au fil du parcours, le visiteur pourra écouter une histoire, interagir avec les différents dispositifs multimédias, s’initier à la dégustation. Tous ses sens seront en éveil pour rencontrer, connaître mais aussi comprendre cette culture viticole unique.

Même si le parcours fait largement appel aux technologies innovantes, les échanges humains seront au cœur de son cheminement, avec comme fil de narration, le vigneron bourguignon. Par ailleurs, divers objets emblématiques de la culture viticole bourguignonne agrémenteront le parcours pour illustrer les propos et susciter l’envie de prolonger la découverte dans le vignoble.

À cela s’ajouteront des ateliers œnoculturels, couvrant différentes thématiques qui feront écho à des éléments mis en avant lors du parcours permanant. Le souhait est de proposer des ateliers accessibles à tous, d’une grande variété et renouvelés régulièrement. Des ateliers famille seront proposés. Un parcours enfants intégré, matérialisé par des petites cachettes, permettra au jeune public d’apprendre en s’amusant à travers des expériences immersives, multi-sensorielles et ludiques.

Sans oublier une programmation culturelle tout au long de l’année avec des expositions temporaires, des démonstrations, des projections, des concerts, des conférences, des escapes games, des rencontres avec des vignerons ou autres acteurs du vin et spectacles en tous genres seront proposés pour petits et grands.


Un bâtiment unique

Cet ouvrage contemporain et innovant de 1 600 m2, inspiré de l’ammonite (fossile présent dans les sols argilo-calcaires de la région) et de la vis de pressoir en bois, offrira un point de vue sur la Saône et sur la ville de Mâcon du haut de ses 17 mètres. « Nous avons conçu une extension avec des formes courbes pour une rupture avec l’existant, mais s’intégrant dans la composition du bâti pour dynamiser le site, soulignent les deux architectes Christine Larochette et Antoine Récio. Nous utiliserons du bois, du verre et du métal, matériaux largement utilisés dans le monde viticole. »

À l’intérieur, l’ambiance scénographique s’organisera autour de strates. La transparence et la lumière naturelle seront privilégiées. Ce bâtiment regroupera l’espace de muséographie, la boutique, des zones de dégustation, les bureaux du BIVB et autres organismes viticoles. "Ce lieu se voudra fonctionnel pédagogique et bien sûr convivial, vitrine du savoir-faire des viticulteurs de la Bourgogne du sud".