C’est du propre ! Avec La Jeune Chambre Economique


La 3ème édition du World CleanUp Day aura lieu le 19 septembre. Et cette journée mondiale du nettoyage de la planète se déclinera également à Mâcon, avec « En Jeux pour demain », une action de la Jeune Chambre économique du Mâconnais Val de Saône qui fête cette année ses 60 ans. Axelle Gasne, auteur-scénariste indépendante et présidente 2020 de la JCE, revient sur cet événement et plus largement sur l’environnement…

En Jeux pour demain, c’est quoi ?

Le 19 septembre, nous accueillerons les volontaires au centre Paul Bert à partir de 13 h. Cette animation, assurée par les membres de la JCE du Mâconnais Val de Saône, est une action de nettoyage collective de nos espaces de vie. Nous mettrons à disposition du matériel (grappin télescopique, sacs, brouettes, bacs, bennes) pour les volontaires, ainsi que des gants et masques pour ceux qui ne seraient pas équipés.

Pourquoi avoir choisi les berges de Saône ?

On a souhaité se concentrer sur cet endroit qui reste un lieu de plaisance, un lieu de vie collectif. C’est là aussi que l’on peut vraiment se rendre compte des déchets qui polluent la Saône et de leur impact direct sur le monde vivant, autant dans l’eau que sur les berges. Ce genre d’actions concrètes peut amener à une prise de conscience qu’on n’a pas forcément tant qu’on n’est pas confronté aux déchets et à leur ramassage. La JCE propose des actions dynamiques pour mettre en avant des valeurs humanistes et cette manifestation rentre dans ce cadre.

Cette journée s’inscrit dans le cadre des actions fortes de la JCE…

Notre Jeune Chambre fête cette année ses 60 ans et nous avons voulu organiser des rendez-vous autour de nos trois piliers d’actions majeurs : la protection de l’environnement, l’économie et l’emploi et la solidarité. Malheureusement, avec le Covid, nous ne sommes pas sûrs de pouvoir toutes les mener.

Nous voulions également profiter de cette journée pour organiser un village de sensibilisation à l’environnement, aux déchets et au recyclage, mais ce ne sera pas possible. Nous garderons peut-être l’idée de faire une grande statue avec les déchets pour faire prendre conscience de ce qui est jeté. À côté de ça, on a aussi programmé une journée économie emploi autour du sport à Mâcon et une kermesse de la solidarité intergénérationnelle.


Si je vous parle environnement…

Personnellement, j’y suis sensible depuis longtemps sans pour autant être activiste… J’ai été éduquée dans le respect de l’environnement avec, par exemple, beaucoup de récupération. Chez moi, on ne jette pas les pots en verre, on les récupère, on les lave, on essaie de faire du compost. Dans une région comme la nôtre, c’est parfois compliqué de respecter au mieux l’environnement. Je pense à la mobilité et à la voiture indispensable pour se déplacer dans certains villages. Pour moi qui ai vécu en grande ville plusieurs années, c’est quelque chose chose qui me pose problème.


Un geste au quotidien ?

Récupérer un maximum de choses, ne pas jeter les vieux vêtements par exemple, ou se servir des vieux journaux. Après, quand on a un mode vie moderne, quand on vit avec un téléphone portable, un ordinateur… le respect de l’environnement, c’est un vrai défi au quotidien, mais il y a plein de petites choses qui peuvent changer la donne et éviter ainsi qu’on se tire tout seul une balle dans le pied ! Protéger la nature, c’est surtout nous protéger et faire en sorte que notre espèce vive et survive dans de bonnes conditions.