Charlotte, de la Fabrique à la Maison des Ateliers


Entreprendre, c’est donner vie à des projets, non sans obstacles à surmonter, de délais plus ou moins longs, d’espoirs déçus… Mais parfois tout va très vite et tout semble évident. C’est ce qui est arrivé pour Charlotte Sugier, au riche parcours professionnel l’amenant à la création de la Fabrique de Charlotte qui devient, dès avril, La Maison des Ateliers.


Ce nouveau nom illustre parfaitement la vocation de ce superbe lieu, une grande maison de maître du XIXe siècle entourée d’un beau parc aménagé. C’est surtout la concrétisation du rêve de Charlotte et de Fabrice Sommier, son compagnon, à l’issue d’une vie professionnelle aux expériences déjà nombreuses pour une jeune femme de 29 ans.

Sportive de haut niveau en gymnastique jusqu’à l’âge de 17 ans, elle en a retiré le goût de l’effort et du dépassement de soi, la volonté de relever les défis et un esprit de compétition, dans le bon sens du terme. « Cela m’a beaucoup servi par la suite ! ». Une fois bachelière, Charlotte s’engage dans des études de communication avant de se rendre compte que finalement, ce qui lui plaisait le plus, c’était l’univers du spa. « Je le connaissais car mes parents étaient grossistes en produits capillaires et je les aidais souvent. Je me suis rendu compte que j’aimais prendre soin des autres… Le métier de directrice de Spa me paraissait correspondre en tout point à ce que je souhaitais faire. »


Charlotte s’inscrit alors à un CAP d’esthétique qu’elle complète par une école de massage spécifique pour les spas. Elle décroche un stage dont tout le monde rêverait : « Nous étions plusieurs candidates pour travailler six mois à Bora Bora dans le spa d’un hôtel de luxe à la clientèle internationale. J’ai eu la chance d’être choisie et j’y ai beaucoup appris ! » Sa voie était toute tracée… Charlotte revient à Paris, devient praticienne de massage au sein d’hôtels de luxe avant d’intégrer une société de sous-traitance de spa. « Lorsqu’un hôtel nous sollicitait pour la création d’un spa, nous gérions tout de A à Z et c’est ainsi que de deux spas, nous sommes passés à neuf en six ans (dont le Spa des Vignes chez Georges Blanc dans le Mâconnais). Devenue assistante de direction, je m’occupais de la gestion RH de soixante collaborateurs, de l’administratif, de la relation clientèle, des objectifs… Bref, j’étais sur tous les fronts, un travail très enrichissant, mais très lourd ! »

En partie pour cette raison, mais surtout en désaccord avec sa working girl de chef dont les valeurs ne lui correspondaient pas du tout, Charlotte a fini par quitter son poste. « En une semaine, j’ai quitté mon job et mon mari pour commencer une autre vie… Début 2019, me voilà à Mâcon, seule et sans boulot… un vide sidéral après une intense période parisienne ! »

Heureusement, les « hasards » favorisent parfois des rencontres qui changent la vie comme celle avec Fabrice Sommier, directeur général à l’époque du groupe Georges Blanc et sommelier de métier. « Nous discutions de nos futures envies professionnelles parce que Fabrice souhaitait retrouver le contact avec les viticulteurs, les clients et trouver le moyen de transmettre tout son savoir œnologique. Quant à moi, j’avais un projet qui me tenait à cœur depuis longtemps, celui de créer un lieu permettant de faire découvrir aux gens une multitude d’expériences. Étant d’un naturel très curieux moi-même, je trouvais intéressant de proposer sur le même site tout un panel d’activités apportant plaisir et bonheur. »

Pendant le confinement du printemps 2020 et pour mettre en place leur projet, une Wine School pour Fabrice, des ateliers bien-être (cuisine, culture, etc.) pour Charlotte, le couple cherche une grosse maison avec une belle vue dans le Mâconnais… Et là, quand toutes les planètes sont alignées… Il a suffi de quinze jours pour trouver la maison idéale en plein cœur de Mâcon ! Le business plan était prêt et les travaux ont démarré en décembre 2020. Le 17 mars 2021, la Wine School était inaugurée, en mai naissait le petit Marcel et le 1er novembre, la Fabrique de Charlotte ouvrait ses portes… Aucun temps mort !


Chaque pièce de la maison se voit attribuer une fonction particulière (épicerie fine, grande cuisine pour les ateliers, salle de bains pour l’institut de massage, le salon boudoir pour des conférences, une salle pour le yoga, une chambre en location journalière pour des thérapeutes), un dernier étage entièrement vitré avec vue imprenable sur les Alpes et le Mâconnais, occupé exclusivement par la Wine School, un beau jardin avec douze places de parking, des carrés potagers et aromatiques, des pieds de vigne, une grande terrasse et une dépendance pour des réunions… Tout a été prévu pour vivre un moment apaisant, dans une ambiance de maison de famille très réussie.

« Toutefois, cela faisait deux structures pour un même espace. Nous voulions gérer indépendamment nos entreprises, mais on s’est rendu compte assez vite que cela compliquait les choses et surtout que, même si nos méthodes étaient différentes, Fabrice et moi partagions les mêmes valeurs de bienveillance, d’altruisme et de partage. Nous sommes aussi attentifs à ce que nos intervenants et nos collaborateurs, au-delà de leurs compétences, aient aussi les mêmes. »

La décision a été prise de fusionner le tout pour créer une seule entité « La Maison des Ateliers ». « C’est revenir à notre concept du départ, une belle maison, dans laquelle on peut venir y vivre plusieurs expériences. Un planning d’ateliers de 1, 2 ou 3 heures, avec différentes thématiques comme les vins et spiritueux, la cuisine sucrée et salée, le bien-être physique, émotionnel, spirituel et la culture (au sens large), offre toute une palette d’activités possibles aux particuliers, couple, amis, collègues… »

De son côté, la Wine School ajoutera un volet plus spécifique, destiné aux professionnels de l’hôtellerie et restauration, de la sommellerie en développant dans le futur des formations professionnelles certifiantes.

« Nous allons également élargir nos propositions en direction des entreprises, notamment pour leurs séminaires. Notre service de conciergerie les déchargera de l’organisation, en nous adaptant à leurs besoins, et en leur faisant du sur-mesure dans le respect de leur cahier des charges. C’est une vraie demande à laquelle nos ressources en interne peuvent aisément répondre. »

Que de belles promesses que la Maison des Ateliers s’engage à tenir ! Charlotte, à moins de 30 ans, est une chef d’entreprise accomplie qui reste à l’écoute, sait prendre du recul avec comme seul objectif d’être attentive aux besoins des autres. Ce qu’elle retient de ces dernières années ? « Avoir confiance en son idée et croire en son avenir, même si la masse de travail est importante, parce que c’est un bon stress et une belle énergie qui nous soutiennent. »


Ouvert du mardi au samedi de 9 h à 21 h non-stop

12 places de parking

Sur demande le dimanche et le lundi

03 85 36 74 45

Site internet : www.maisondesateliers.com

(l’ancien site : www.lafabriquedecharlotte.com redirigera vers le nouveau)

Réservations en ligne 7 j/7, 24 h/24

Bons cadeaux en ligne

Événements sur inscription d’avril à juillet : brunch, journée thématique, etc.