De Mâcon à la D2 et l’équipe de France de Futsal

Quand nous l’avions rencontré à l’automne 2020, Axel Duperret, alors pensionnaire du Pôle France à Lyon, faisait ses débuts sous le maillot de l’équipe de France futsal U19 et jouait régulièrement en senior avec son club malgré son jeune âge. Deux ans plus tard, le Mâconnais s’est fait une place dans les cages de son club et de la sélection et a atteint ses objectifs : l’Euro Futsal U19 et la D2 avec le Goal FC.

Vainqueur du championnat de futsal Auvergne-Rhône-Alpes, vainqueur des playoffs et montée en D2, vainqueur de la Coupe Auvergne-Rhône-Alpes, quart de finaliste de la Coupe de France et qualifié pour l’Euro U19 qui se déroulera début septembre en Espagne ! On appelle ça une saison quasi parfaite, pour ne pas dire parfaite ! À 19 ans, c’est celle que vient de vivre Axel Duperret sous le maillot de son club, le Goal FC, et de la sélection tricolore.


Formé à l’UF Mâconnais, club qu’il a quitté il y a quatre ans, pour se consacrer au futsal et intégré le Pôle France à Lyon, le gardien de but a déjà un CV bien garni et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En ligne de mire deux rendez-vous importants dans sa jeune carrière de sportif : d’abord l’Euro U19 futsal à Jaen, en Espagne, du 4 au 10 septembre, ensuite une saison en D2 avec son club. Deux objectifs qu’il s’étaient fixés et qu’ils savaient réalisables « à force de travail, d’investissement personnel et de régularité ».


La compétition internationale aurait dû avoir lieu l’an dernier, elle a été reportée à cause du Covid, « une bonne nouvelle sans doute parce qu’il y a un an je n’étais pas le meilleur à mon poste. Depuis, j’ai eu plus de temps pour me faire une place et m’installer en tant que numéro 2 dans le groupe France. Cette qualification pour l’Euro a été très enrichissante sportivement, mais aussi dans ma vie de tous les jours et sur le terrain avec Goal. »


En deux ans, Axel avoue être plus à l’aise dans ses cages, tactiquement et physiquement et s’affirmer davantage qu’à ses débuts. « Il y a deux ans, je n’étais ni titulaire en équipe de France, ni dans mon club, le travail a payé et j’ai réussi à avancer. À moi de continuer comme ça avec les mêmes ingrédients. » Et ce dès septembre en Espagne donc avec une poule relevée : « Le Portugal et l’Italie sont favorites, il y aura aussi la Pologne. On sera outsiders, mais on aura largement notre carte à jouer et on va la jouer parce que l’objectif c’est d’atteindre les demies. »


À son retour, le Mâconnais n’aura pas le temps de se reposer avec une saison en club qui s’annonce passionnante. « On sort d’une saison invaincue en championnat qui nous permet d’atteindre la D2. On a connu qu’une seule défaite c’était en quart de finale de Coupe contre une belle équipe de Toulon. Le club a fait un gros recrutement à l’intersaison parce que les dirigeants veulent rejoindre tout de suite la D1. À mon poste, un gardien international vénézuélien arrive, je vais pouvoir apprendre à ses côtés et me servir de son expérience et de ses conseils pour progresser. Ça va me tirer encore plus vers le haut ! » Pour viser encore plus loin ? « Mon ambition c’est de jouer en D1, comme le club. En ce qui concerne l’équipe de France, j’espère que l’Euro va bien se passer et que je jouerai ensuite avec les U21, U23 et seniors. Ce qui est sûr c’est que je vais continuer ma route en m’appuyant sur ce qui a fait ma force jusqu’à maintenant : le travail. On ne va pas changer une formule qui gagne ! »


Axel garde la tête sur les épaules et continue en parallèle ses études. Étudiant en deuxième année de Staps, il préparera un BPJEPS avec son club dès la saison prochaine en se formant et en entraînant les jeunes gardiens U13 et U18 du Goal FC.


Le calendrier de l’Euro 2019 : 4 septembre à 18 h 30 France-Italie, 5 septembre à 18 h 30 Portugal-France, 7 septembre à 16 h Pologne-France, finale le 10 septembre