Des monastères libanais au salon des vins de Mâcon

Le 18e Salon des Vins de Mâcon revient au Spot de Mâcon, du vendredi 17 au dimanche 19 avril. Pendant trois jours, plus de 90 stands de vins présenteront une large gamme d’appellations pour vous offrir un véritable tour de France des régions et des terroirs viticoles. Mais cette édition 2020 vous emmènera également un peu plus loin avec la découverte de vins 100 % libanais et bio. Adyar, le vin des monastères de l’ordre libanais maronite, est l’invité de ce salon…


L’histoire de la production du vin au Liban remonte à 6 000 à 7 000 ans avant J.-C. Et elle a toujours été considérée comme spécialité des moines. Partant de cette étroite liaison entre vin et vie monastique, l'Ordre Libanais Maronite a mis en avant un projet vitivinicole dans plusieurs de ses monastères. C’est ainsi qu’est née en 2003 la coopérative Adyar qui perpétue, par ses méthodes de travail, sa quête de la qualité et ses objectifs, une mission plusieurs fois centenaire de l'Ordre Libanais Maronite. Depuis plus de 300 ans, l’OLM est attaché à la terre, qui est l’une des règles de base de la vie monastique.


300 ANS DE SAVOIR FAIRE

Deux objectifs essentiels sont à l’origine de la création de la coopérative Adyar : le retour aux origines à travers un travail de la terre en accord avec la vie monastique et la possibilité d’offrir des opportunités d’emploi aux habitants des régions voisines des monastères.

Aujourd’hui, la coopérative Adyar, c’est un ensemble de vignobles de 55 hectares dans les trois plus grandes régions du Liban : Batroun avec ses sols calcaires (Syrah, Sangiovese, Grenache, Viognier), Metn et ses grès de base et argiles en oxyde ferrique (Muscat, Mourvèdre, Cabernet-franc) et le Chouf, argiles blanches avec bancs de calcaire (Chardonnay, Merlot, Roussanne). Huit vignobles sont situés entre 410 et 1600 m d’altitude. Elle produit 90 000 bouteilles avec une gamme variée de vins blanc, rosé, rouge et de vin doux.

Le Liban profite d’un climat méditerranéen avec quelques variations liées au relief et à l’influence maritime, d’un terroir unique pour la culture du raisin et de la vigne (culture en terrasses, pas d’humidité et du soleil). Le pays est ainsi bien structuré et très bien équilibré avec son climat doux et ses sols fertiles.


DE L'OR ET DU BIO

Adyar est aussi un vin 100 % bio. La coopérative agricole est pionnière en agriculture biologique et vinification biologique au Liban et s’engage à utiliser ni engrais ni pesticides. C’est le seul producteur de vin libanais détenant une double certification biologique : agriculture biologique pour la totalité de ses vignobles et certification pour la production biologique du vin. Adyar suit les normes européennes certifiées par CCPB/organisme italien et travaille actuellement pour répondre aux réglementations des Etats-Unis.

En 2016, et pour la troisième année consécutive, Adyar a été récompensée par de nombreux prix, et a notamment reçu la Médaille d’Or de l’International Organic Award en Allemagne. Des vins à découvrir (et à déguster) pendant trois jours sur leur stand au salon des vins de Mâcon où les responsables ne manqueront de vous présenter leur histoire et leurs vins !