Deux bassins et une bulle d’air pour le centre aquatique


Tout vient à point à qui sait attendre… même très longtemps. Fermé depuis trois et demi, pour être doté d’un toit rétractable et ainsi augmenter la capacité d’accueil de la piscine en toute saison, le bassin d’agrément extérieur va ouvrir au public début mai. Si la procédure judiciaire (engagée suite à un litige et des malfaçons) n’est pas encore terminée et que des travaux reste encore à faire (remplacement des treuils des portes par des vérins hydrauliques), le bassin pourra ouvrir en toute sécurité. « Les réserves émises ne sont pas rédhibitoires quant à l’usage du bassin, le besoin de confort des usagers sera comblé de façon totalement sécurisée », avance Mâconnais Beaujolais agglomération.


« Aujourd’hui, il était hors de question d’attendre plus longtemps, explique Jacques Doussot, vice-président de MBA. Il y avait une vraie volonté politique de trouver une solution avant que la décision soit rendue et de rouvrir cet équipement le plus tôt aux usagers pour ainsi désenclaver la concentration intérieure, apporter plus de fonctionnalités à tout le monde. »


La cohabitation entre les nageurs, les familles et les pratiquants des activités va en effet être plus facile avec l’exploitation de ce troisième bassin qui restera dans un premier temps entièrement couvert. Ce bassin d’agrément sera strictement réservé aux activités (plus de 80 au centre). Les bassins sportifs et d’initiation pourront eux être utilisés pour la nage libre, tout comme le bassin olympique extérieur qui ouvrira lui aussi le 2 mai (contre le 1er juillet les années précédentes et sera ouvert par tout temps, sauf orages, à l’image des bains nordiques).


« Jusqu’à maintenant, les familles qui venaient nager avec des enfants devaient aller dans le grand bassin, dans une eau à 27 °C, avec l’ouverture du bassin d’agrément, il n’y aura plus d’activités dans le bassin d’initiation et les familles pourront revenir. » Parce que c’est bien là l’objectif du centre aquatique, de son directeur Damien Messaux et des élus.

Pour ce faire, les règles d’hygiène et de sécurité ont d’ores et déjà été renforcées et le règlement intérieur modifié. Ainsi, outre le port obligatoire du bonnet de bain dans l’eau, il sera interdit de fumer et de manger au bord des bassins (une zone sera dédiée sur la pelouse). Seul le tee-shirt sera toléré sur la pelouse, tout autre vêtement sera interdit. Pour occuper tout le monde, petits et grands, des animations seront proposées.


Bientôt la piscine du XXIe siècle ?

C’est le souhait du président de MBA, Jean-Patrick Courtois, pour le devenir de cet équipement qui date de 1970 : « Une grande étude de restructuration et de réhabilitation de l’ensemble de la piscine va être lancée pour la mettre au goût du jour. L’objectif sera de garder sa partie sportive et sa partie ludique, en y amenant d’autres choses, d’autres services aux familles notamment. Je pense par exemple à un bassin pour les mamans et les bébés. On dispose à Mâcon d’un grand espace qui nous permet d’imaginer beaucoup de possibilités sans grande difficulté. Ce travail d’études se fera sur les 3 prochaines années en associant un maximum de personnes sur le dossier. »


De son côté, Jacques Doussot souhaite que l’équipement réponde à terme aux attentes de chacun : des familles, des sportifs, des besoins santé… « Nous voulons aller vers un fonctionnement dans l’air du temps avec plusieurs entrées possibles. Aujourd’hui, il faut redonner confiance dans cet outil à l’ensemble des habitants de l’agglomération. Qu’ils viennent et reviennent en famille, avec plaisir avec le confort et la sécurité ! »