Explor Games, l’aventure au creux de la main


Verzé, son vignoble, ses forêts, ses châteaux d'​Escolles et Vaux… et sa marque omniprésente dans l’industrie du tourisme ! Créé en 2012, Atelier nature s’est installé il y quelques années dans ce village du Val Lamartinien. C’est là en pleine campagne qu’il développe depuis des jeux d’aventures scénarisés, guidés par des applications mobiles, dont vous êtes les héros. Des Explor Games® pour (re)découvrir le monde sous un angle nouveau, en s’amusant. Rencontre avec Charles Dumoulin, dirigeant et fondateur du concept.


Comment est né votre projet ?

La nature, c’est ce que j’aime, quelque chose qui m’a toujours touché. Je travaillais auparavant en bureau d’études environnement. Formé en ingénierie écologique, j’étudiais la faune et la flore pour les dossiers réglementaires. Et puis à un moment donné, les smartphones ont vraiment commencé à se développer et j’ai eu l’idée de créer des parcours découvertes pour valoriser et faire découvrir la diversité du patrimoine naturel autrement, par la digitalisation.


En passant par le jeu, c’était aussi un moyen de viser un public plus large…

Exactement. Jusque là, la valorisation du patrimoine naturel était surtout réservée à des personnes déjà sensibilisées et initiées. Grâce aux nouvelles technologies et à la création de jeux de découverte, l’objectif était d’aller toucher des gens très loin de ces questions et de cet univers. Les amener à s’intéresser à la nature par le jeu, en équipe sur tablette ou mobile.


De quelle manière ?

On a commencé avec un premier jeu GPS avec des totom de voitures reprogrammés, une belle réalisation pour le camping Utopia en Dordogne avec l’Office national des forêts. L’idée lancée avec l’entreprise Atelier nature était de faire des randos géolocalisées et d’aller cacher plusieurs balises sur un parcours ou dans un parc. Les gens partaient à leur recherche grâce au logiciel de l‘application, avec des indices et une carte géolocalisée. La balise trouvée, le joueur avait un élément du scénario, un bout de l’histoire, un défi ou une énigme. On a fait quelque chose de vraiment sympa qui a été la base du mécanisme d’Explor games et des jeux d’aventure outdoor.


Et c’est vite allé bien au delà de la valorisation du patrimoine naturel…

Avec ce concept, on s’est rendu compte qu’on pouvait en effet parler de n’importe quel type de patrimoine, voire même travailler sur des scénarios imaginaires, en jouant et avec une application. Même s’il s’agit d’un défi animé, c’est bien réel, l’utilisateur peut voir les décors défiler sur une même aventure. Le concept Explor Games a eu un tel succès qu’il a supplanté tout le reste, notamment les randos géolocalisées qu’on avait lancées au départ.


Votre concept peut s’adapter partout ?

C’est en effet une idée transposable à différents endroits, mais à chaque fois avec des éléments de l’histoire qui changent. Ona des Explor Games pré édités avec des scénarios déjà écrits, mais la plupart sont basés sur le local avec des anecdotes historiques, sur l’esprit bien précis d’un territoire. On crée des nouveaux personnages, de nouvelles histoires et des scénarios originales à chaque fois en échangeant avec nos clients. Ils ont la connaissance du terrain et leur territoire, nous avons la technique. Entre brainstorming et co-construction, on crée un jeu en six mois, en moyenne, en fonction de ce que le client veut mettre en avant.


Vous imaginiez un tel succès ?

Au départ, le but était d’abord de se faire plaisir en travaillant, de créer un métier passion. Et ça a tellement bien fonctionné qu’on a travaillé au niveau national et même à l’international… avec !’Allemagne, la Suisse, Andorre, l’Australie et bien d’autres pays. On a commencé à travailler pour le Club Med ce qui nous a fait connaître dans le milieu du loisirs d’extérieur.

J’ai commencé seul, rapidement rejoint par Clément avec qui on s’est associé au bout d’un an. On a tourné à quatre pendant 2-3 ans, aujourd’hui on est entre quatorze avec une chiffre d’affaires autour du million d’euros. Je ne pensais vraiment pas qu’on arriverait là, mais le concept plait, on n’a jamais eu aucun retour négatif de nos clients. Et la progression ne fait que commencer. On a eu la chance en plus d’être un jeu d’extérieur, en petit groupe, épargné par la crise sanitaire.


Qu’est-ce qui vous inspire ?

Beaucoup des univers jeux vidéos, BD, littérature, cinéma, séries ! On mixe tous ces univers avec les légendes locales et les anecdotes historiques. En s’inspirant de tout cela, c’est une source d’inspiration infinie et on ne fera jamais le tour de toutes les histoires qu’il y a à raconter. D’autant que certaines histoires peuvent se décliner de façon différente, en fonction des choix de jeux et de chemins des utilisateurs sur le parcours.


Une entreprise comme la vôtre à Verzé, c’est étonnant non ?

Pas forcément, pour plusieurs raisons. D’abord géographiques. Ma femme a des attaches en région lyonnaise, moi dans le Morvan. Stratégiquement, on est aussi très bien placés dans le Mâconnais pour rayonner dans les régions touristiques françaises. Sinon Verzé, parce que j’ai toujours voulu que les locaux de l’entreprise soient à la campagne pour la qualité de vie. On a commencé en coworking en gite rural, j’ai trouvé cette maison avec un grand jardin. Ici on peut déjeuner dehors, courir dans la forêt à côté, profiter de l’environnement… La nature, c’est quelque chose d’essentiel pour le bien être au travail. Et de ce bien-être découle la qualité de nos jeux. Une équipe heureuse crée de bons jeux.


Le projet dont vous êtes le plus fier ?

Je retiendrai celui du parc Bol d’air Aventure dans les Vosges. Les clients ont voulu aller plus loin que les autres dans la création de décor et la scénarisation. On a ici des étincelles, des fumigènes, des hologrammes… On en prend vraiment plein la vue. Les choix du joueur vont également influence le scénario. En fonction des personnages, des chemins qu’il choisit il n’aura pas le même jeu que l’équipe d’à côté. C’est vraiment le projet le plus abouti scénaristiquement. Et ce genre d’Explore Games immersion va se développer ailleurs. On a déjà une demande d’un parc à Lyon.


Que peut-on vous souhaiter aujourd’hui ?

De continuer comme ça, sur la même dynamique parce que ça roule carrément bien ! On a encore plein de projets de développement notamment sur l’international dans les années à venir. On aimerait aussi développer le niveau d’expériences avec une scénarisation toujours plus immersive. Mais la grande nouveauté de l’année, c’est la création d’une communauté ! Jusqu’à maintenant, tous les jeux étaient indépendants, avec cette communauté, les utilisateurs vont pouvoir cumuler des points, accéder à d’autres niveaux de jeu, gagner des trésors, retrouver des pièces d’or, par exemple, cachés à travers la France. Cela va permettre de les faire voyager, de découvrir des endroits grâce à nos jeux, mais il y aura aussi des choses bien réelles à gagner !


Les Explor Games en Saône-et-Loire

Après l’énigme du Hameau au Hameau Dubœuf à Romanèche-Thorins, Explor Games vient de créer un nouvel Explor Games pour cette saison estivale, La légion de métal.

L’histoire ? Nous sommes en 1899. La révolution industrielle a transformé la vie quotidienne. Dans cette nouvelle société, un vieil inventeur découvre le secret du mouvement perpétuel : une technologie capable de faire fonctionner des machines dépassant l’imagination ! Un tel pouvoir attire les convoitises. La veille de l’ouverture de l’exposition universelle, alors qu’il se prépare à présenter son invention au monde entier, l’inventeur est kidnappé.

Sherlock Holmes décide immédiatement de mener l’enquête. Vous êtes les élèves du légendaire détective et vous remplacez pour cette fois le docteur Watson parti en voyage autour du monde. Partez sur les traces des mystérieux criminels qui menacent d’utiliser l’invention pour leurs sombres projets.

Explor Games, c’est aussi des jeux à Diverti Parc, à Accro Givry, au château de Couches et bientôt à Epidéfi à Charnay.