L’autre défi de Jacques Doussot...


Le directeur sportif des Régates mâconnaises a été élu maire de Saint-Laurent-sur-Saône fin juin. Il veut aujourd’hui faire rayonner son territoire en portant les valeurs qui lui ont réussi dans l’aviron : la rigueur, la discipline, le travail et l’humain au cœur du projet.

Depuis le début de l’été, Jacques Doussot découvre un nouvel univers. Pas complétement inconnu puisqu’il était déjà très impliqué dans la vie de la commune et que sa femme était elle-même conseillère municipale. Son emploi du temps est déjà bien rempli entre les Régates, le passage quotidien à la mairie, les réunions et les rencontres avec les différents acteurs locaux. « Ça ne m’a jamais fait peur de travailler longtemps et beaucoup, je suis un homme de défi ! »

Saint-Laurentin depuis vingt-huit ans, le directeur sportif des Régates mâconnaises ne s’imaginait pas aussi vite revêtir l’écharpe tricolore. « J’avais cette idée de devenir maire dans un coin de ma tête, mais plus tard quand je serai à la retraite. Et puis l’opportunité s’est présentée, l’ancien maire a annoncé sa volonté de ne pas se représenter, on a formé une nouvelle équipe, jeune et équilibrée, j’ai été soutenu et porté par les colistiers, alors j’y suis allé. »

Avec un parcours déjà bien rempli avec un florilège de médailles et de titres nationaux, et des années dans la formation de jeunes champions et le haut niveau, Jacques Doussot rajoute donc une nouvelle corde à son arc.

Et comme dans le sport, il compte sur un travail d’équipe pour porter l’ensemble des projets. « J’ai cette volonté de déléguer pour une optimisation efficace. Être présent, c’est bien, être trop présent ça ne sert à rien. Le management, c’est quelque chose que je sais faire, la rigueur et la discipline aussi. Il y a en plus cette confiance mutuelle qui est essentielle. Comme dans le sport de haut niveau, si on veut que les gens se transcendent, il faut qu’ils adhérent. Il y aura d’ailleurs des commissions ad hoc pour que la population participe également aux projets. »

Après quelques semaines de travail et les premières rencontres avec les acteurs locaux, Jacques Doussot trouve déjà « ce métier de maire, aux multiples facettes, vraiment passionnant. Aujourd’hui, je me sens bien accompagné par les élus et les agents. Ce bon équilibre va nous permettre d’avancer, de porter les projets qui nous tiennent à cœur et de faire rayonner Saint-Laurent. »