La Grizi académie, l’atout formation de l’UF Mâconnais


L’UF Mâconnais a lancé la Grizi Académie cet été, un mini centre de formation pour les champions de demain. Depuis la rentrée, cent cinquante enfants, filles et garçons, âgés de 5 à 13 ans, s’entrainent au moins deux fois par semaine, encadrés par des entraîneurs et des éducateurs diplômés et expérimentés. L’objectif : créer un vivier local, une identité et une philosophie de jeu qui s’inscrivent dans le projet global du club.


En arrivant à la présidence du club en juin dernier, Alain Griezmann n’a jamais caché sa volonté de voir l’équipe senior accéder rapidement au niveau national. Mais son ambition ne s’arrête pas là… Le président veut faire briller l’UF Mâconnais sur tous les terrains, des plus jeunes aux équipes U18, du plus haut niveau régional au niveau national. Et cela passe forcément par une formation de qualité, capable à terme de créer un vivier de joueurs locaux qui viendront, demain et après-demain, approvisionner les équipes à 11 du club.

L’UF Mâconnais a donc créé la Grizi Académie. Grizi comme Antoine Griezmann. Académie comme école de foot de l’excellence. « C’est un clin d’œil à Antoine qui est président d’honneur du club, souligne son père, Alain. Souvent on l’appelle Grizou, mais le surnom qu’il aime et qu’il a depuis tout petit, c’est Grizi. La Grizi Académie, c’est l’image d’Antoine, un joueur qui vient de Mâcon, qui est fier d’avoir joué à Mâcon. Ce projet, il l’a suivi depuis le début et le soutient aujourd’hui à 100 %. »


Esprit club et philosophie de jeu

Ce projet, c’est celui de mettre les enfants dans de bonnes conditions, faire en sorte qu’ils viennent et repartent des entraînements contents et leur apprendre les bons gestes du footballeur : la répétition des gestes, l’utilisation du ballon, la technique et surtout faire naître une philosophie de jeu propre à l’UFM. Et ce dans toutes les catégories. « On ne veut plus voir partir nos joueurs dans des clubs de même niveau que nous. S’ils partent pour signer pros ou évoluer plus haut, d’accord, sinon cela ne sert à rien. Le club doit faire en sorte qu’à la sortie en U13, U14, U15… les jeunes jouent au plus haut niveau régional et national, avec le maillot de l’UFM. Avoir dans nos équipes des jeunes formés ici, des enfants du cru qui pensent et qui ont l’esprit club, même en équipe première, c’est un vrai objectif. »



Pour mener à bien ce projet, Alain Griezmann a confié les rênes à Emmanuel Lopes, qui n’est autre que son beau-frère. Au-delà de ce lien familial et de cette relation de confiance entre les deux hommes, le président de l’UFM mise sur son expérience : « Manu est arrivé au club avec ses idées, sa philosophie de jeu, un jeu réactif et créatif. Et tout le club sera derrière lui pour développer cette Grizi Académie, à la base de la pyramide et qui s’inscrit dans le projet global du club. »


Un cadre et du mouvement

La Grizi Académie est la quatrième académie de football créée par le directeur (une en Espagne, une au Péage du Roussillon et une au FC Mâcon). « Ce que je souhaite avant tout, c’est inculquer une façon de voir le foot et apporter un style, un cadre, une discipline aux joueurs. Il y a un temps pour tout, celui de la rigolade entre copains dans le vestiaire, et celui du travail, du respect et de la politesse sur le terrain avec l’éducateur, mais aussi avec les partenaires, les dirigeants et les adversaires. L’application de ces valeurs est essentielle. Il faut savoir se mettre au service du collectif, avoir une attitude positive et irréprochable et avancer ensemble. » Pour ce faire, il s’est entouré d’éducateurs diplômés et expérimentés qui « ont la patience et apportent un cadre. Ils peuvent également former des jeunes qui prendront, plus tard, le relais. »


Sur le terrain, Emmanuel Lopes ne s’en cache pas, il voit le foot différemment de ce qui se fait aujourd’hui et mise avant tout sur un jeu en mouvement. « Ma philosophie, c’est d’aller chercher le ballon chez l’adversaire tout le temps, tout le temps… C’est ainsi que l’on apprend à se démarquer, à bouger, à faire le pressing, on pousse aussi l’adversaire à la faute technique et on récupère le ballon. Le football, ce n’est pas de la passe à dix, c’est aller vers l’avant, prendre des risques. C’est comme ça qu’on apprend à jouer. C’est une philosophie de jeu.

J’ai pu voir ce que font beaucoup de pays européens et je peux vous dire qu’on a du retard dans le domaine. Je veux vraiment que notre culture devienne celle du jeu, qu’on arrête de tout miser sur la conservation de balle, qu’on fasse jouer un maximum les gamins en corrigeant leurs gestes et leur placement ». Autant chez les garçons que chez les filles…


Un pôle féminin en construction

L’UF Mâconnais et la Grizi Académie misent en effet sur le développement du football féminin et veulent en être des acteurs actifs. Pour permettre aux féminines d’apprendre et d’évoluer du mieux possible, le club entend travailler main dans la main avec les clubs voisins. Et ce travail a déjà commencé avec le club partenaire de la Jeunesse Sportive Crêches Chânes avec la signature cette saison d’une entente pour toutes les catégories jeune de U6 à U18. « Aujourd’hui, tous les clubs veulent et doivent monter des sections féminines, souligne le président Griezmann. Plutôt que d’avancer chacun dans son coin, autant travailler ensemble et profiter du travail de chacun dans le domaine pour arriver à terme à construire un pôle féminin pouvant lui aussi évoluant au plus haut niveau. »