Le Département se jette à l’eau


Après le chèque vélo, la plantation d’arbres et l’attribution de gourdes aux élèves de 6e du département, le plan Environnement, lancé par le Conseil départemental sur la période 2020-2030, s’attache aussi à préserver les ressources en eau. Un dispositif de soutien aux économies d’eau et à la récupération des eaux de pluie a été mis en place. Il s’adresse aux particuliers, aux agriculteurs, aux viticulteurs et aux maraîchers pour les aider à investir dans des réserves d’eau. Explications.


Depuis trois ans, les épisodes de sécheresse se succèdent en Saône-et-Loire. Et les conséquences sont de plus en plus marquées. Les niveaux des cours d’eau et pluviométriques sont critiques, les prairies de plus en plus sèches, la faune et la flore n’échappent pas à ce phénomène.

Cet été encore, les mesures de restriction des usages de l’eau ont été importantes. Et que dire des vendanges de plus en plus précoces, avant même la mi-août dans le Haut-Mâconnais. Les agriculteurs subissent eux aussi cette sécheresse avec, notamment, le prix de la paille qui s’envole et une alimentation en eau pour les bêtes de plus en plus complexe.

Face à cette situation, le Conseil départemental a inclus un volet Eau dans son plan Environnement avec là encore des action concrètes. Ce dispositif va permettre aux particuliers, aux agriculteurs, aux viticulteurs et aux maraîchers, qui installent des réserves et économisent l’eau, d’être accompagnés financièrement dans leur démarche.


Au delà de son côté écologique, le récupérateur d’eau de pluie, moyen simple et efficace de constituer ses propres réserves en eau, est aussi très économique. Il permet d’économiser l’eau au quotidien son jardin ou nettoyer sa voiture par exemple.

Ainsi, les particuliers qui installeront des cuves enterrées de récupération d’eau de pluie d’une capacité de 3000 litres minimum, avec un minimum d’achats et/ou de prestations de 4 000 € TTC se verront remettre un bonus de 1 000 €. 1 500 kits hydro-économes seront réservés aux foyers les plus modestes. Une enveloppe de 300 000 € est prévue pour ce dispositif, pour cette année et pour 2021.

Transition écologique

Le deuxième dispositif va permettre de réduire la pression sur les ressources en eau et aider à la transition écologique de l’agriculture. Le Département va en effet soutenir l’équipement de matériels permettant de récupérer et d’acheminer l’eau de pluie pour l’ensemble des usages liés à l’agriculture jusqu’à 80 % des investissements pour un montant maximum de 60 000 €. Une enveloppe de 1 M€ est prévue pour ce dispositif pour 2020 et 2021.

Quels sont les équipements éligibles à cette aide ? Sont concernés les systèmes de récupérateur pour collecter l’eau, le stockage (cuves, citernes, poches...), le traitement dans le respect des normes sanitaires et l’acheminement (tonnes à eau).

Le Département accompagne également les agriculteurs avec d’autres dispositifs comme le Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations (PCAE).