Marine Lorphelin : « Le sport doit faire partie du quotidien »



Très présente sur les réseaux sociaux et notamment sur son compte Instagram, Marine Lorphelin intervient régulièrement pour répondre à des questions santé, sport, beauté et bien-être. Elle propose également régulièrement des lives à ses quelque 800 000 abonnés, pour parler de son quotidien, de la situation sanitaire, mais aussi faire du sport, s’amuser et rester connectée avec sa communauté. Cette fois, c’est pour notre magazine que la Charnaysienne a accepté de partager ses précieux conseils…


Quels sont les effets bénéfiques du sport sur la santé ?

Des études scientifiques ont montré que le sport permettait de diminuer l’hypertension, la glycémie, les facteurs de risques cardio vasculaires, de réguler aussi le taux de cholestérol. L’activité physique réduit également le risque d’avoir un cancer du sein par exemple et de récidive. Aujourd’hui, il y a plein de programmes qui se développent en médecine pour accompagner un patient après un cancer, pour l’inciter à faire du sport. Au-delà de ces bénéfices en terme médicaux, le sport fait beaucoup de bien psychologiquement, et permet de se vider la tête. Pendant l’effort, on secrète des hormones, des endorphines, qui font qu’après une séance, on se sent bien.


Tout le monde peut faire du sport ?

Il y a eu beaucoup de réflexions pour que les gens qui sont en surpoids ou qui ont des problèmes de santé reprennent une activité physique. Le sport adapté s’est ainsi développé et propose des activités avec une intensité modérée et des séances adaptées aux pathologies, accompagnées par des professionnels. Donc oui, aujourd’hui on peut dire que l’activité physique est accessible à tout le monde. Je parle d’ailleurs davantage d’activité physique que de sport, parce que le mot sport peut faire peur à certaines personnes qui ne se sentent pas prêtes à en faire. L’activité physique, cela passe simplement par le fait de bouger, de marcher, de prendre les escaliers, même de faire le ménage chez soi en faisant attention bien sûr. Il faut d’abord réapprendre à bouger et une fois réhabitué, on sera capable d’aller vers des activités sportives un peu plus intenses. Le sport, c’est juste une question d’habitude.


Quels conseils donneriez-vous par exemple pour ceux qui veulent (re)commencer la course à pied ?

Comme toute activité physique, il faut s’y remettre progressivement, commencer avec de la marche avec une intensité progressive. Puis si on se sent capable de courir, on commence par courir doucement. Il n’y a aucun problème à courir à son rythme, à faire des pauses, à alterner course à pied et marche. Il n’y a pas de règles, il faut juste s’écouter et se fixer un objectif à sa portée. Il y a aussi aujourd’hui des coachs sportifs, des spécialistes, des professionnels du sport qui sont capables d’accompagner vraiment les personnes vers un sport qui convient à chacun.


Vous parliez d’objectifs, qu’en est-il ?

Il ne faut pas partir courir en se disant je vais voir comment je me sens, parce que oui courir c’est fatigant et tout le monde a envie de s’arrêter au bout de deux minutes. On peut se fixer une distance de 3 km à son rythme et si on a besoin de s’arrêter et de souffler une minute, on le fait… Progressivement, on va augmenter la durée et la vitesse, et se sentir de plus en plus à l’aise. Un autre conseil aussi, c’est d’y aller régulièrement sinon on ne verra pas de progrès et cela peut être décourageant. Donc il faut essayer d’y aller une fois par semaine, voire deux.


Certains ne le font pas par manque de temps, comment concilier le sport avec les études/le travail/ la vie de famille ?

Pour moi, le sport doit faire partie du quotidien pour se sentir bien et pour être efficace au travail. Parfois on n’est pas bien réveillé, pas concentré, le sport permet d’évacuer le stress, les pensées négatives et d’être en forme. Le sport n’est pas optionnel, ça doit être un rendez-vous, comme un rendez-vous professionnel que l’on prend avec soi-même. Si on attend d’avoir le temps, on ne l’aura jamais, on est toujours dépassé par la vie de famille, le travail, quelque chose qu’on n’a pas fini et qu’on doit rendre rapidement. En ce qui me concerne, le lundi j’ai mon planning, je regarde quel jour j’aurais besoin de faire du sport ou un peu plus de temps pour en faire, et je fixe mes créneaux comme ça après c’est fixé pour la semaine.


Quel moment privilégier ?

Tout le monde est différent, on a les lève-tôt, les lève-tard, les couche-tôt, les couche-tard, ceux qui vont donc être plus frais le matin, ceux qui auront plus de temps en fin de journée… Ce qui est surtout conseillé pour bien trouver le sommeil et ne pas être trop agité, c’est qu’il y ait trois heures entre la fin de l’activité sportive et le coucher.


Vous vous êtes récemment mise au yoga, quels sont les bienfaits de cette discipline ?

Je faisais partie de ces personnes qui pensaient que le yoga n’était pas une activité sportive et j’ai découvert qu’il y avait différents types de yoga avec certains plus relaxants, d’autres plus cardios. On peut tous trouver un type de yoga qui nous corresponde. Le yoga est vraiment bien fait pour le renforcement musculaire en profondeur et de manière globale, c’est un sport très complet qui permet aussi de travailler la souplesse et les étirements, quelque chose qu’on ne fait pas assez aujourd’hui. Cela peut être un bon complément d’activités cardio ou de renforcement musculaire. Personnellement, je ressens beaucoup de bénéfice quand je fais une séance, parce qu’on fait du sport tout en se relaxant, il y a un effet bénéfique sur le mental. On peut aussi s’évader si on termine la séance par de la méditation.


Côté nutrition, quels encas conseillez-vous avant une séance de sport ?

On n’y pense pas forcément, mais avant de faire du sport, il faut bien boire, et ne pas attendre la séance ou après pour s’hydrater. En ce qui concerne les encas, je dirais quelque chose pas trop lourd, pour ne pas être gêné pendant l’activité, comme les amandes, les noix, une banane ou simplement un fruit, mais pas en trop grosse quantité.


Et le piège à éviter après une séance ?

Le piège globalement du soir, c’est de manger trop gras. Il est plus conseillé de manger des protéines après une séance de sport, mais attention qui dit protéines ne dit pas forcément viande, on peut en trouver dans plein de choses : les œufs, les céréales (quinoa, épeautre…), les lentilles, poids-chiches, produits laitiers aussi.