Mon prochain véhicule sera-t-il électrique ?

Entretien avec Peugeot Nomblot Mâcon


Pendant le confinement, chacun d’entre nous a eu le temps de réinventer son quotidien. Et parmi ses nouveaux choix de vie, se pose la question de l’achat d’un véhicule électrique. Peugeot Nomblot Mâcon apporte toutes les réponses que l’on peut se poser et revient sur l’évolution du secteur automobile post-Covid.



Thomas Duvernay - Directeur de Peugeot Nomblot Mâcon

Participer au renouvellement du parc automobile français pour abaisser les émissions de C02 est primordial. Nos équipes commerciales et après-vente sont formées en continu sur ces nouveaux véhicules afin de répondre au mieux aux questions et attentes des clients.

Les Français sont-ils prêts à adopter les véhicules électriques ?

Nous constatons un mouvement réel et sérieux vers l’électrification. Les derniers chiffres indiquent clairement une bascule énergétique. À l’échelle de l’Europe, les véhicules électriques représentent 17 % des commandes globales. En France, nous dépassons même cette moyenne, avec 22 % des commandes qui sont désormais pour des véhicules électriques. Les commandes de véhicules électriques post-covid représentent même 26 % du volume global sur les premiers mois.

Quels sont les modèles électriques (ou hybrides) que je peux tester chez Peugeot Nomblot Mâcon ?

Vous avez la possibilité de réaliser un Test Drive à bord d’un véhicule de notre gamme électrique : la Peugeot e-208 ou e-2008. Nous disposons aussi d’une gamme de véhicules hybrides : le SUV Peugeot 3008 ou la 508 hybride rechargeable. Depuis le 1er janvier 2020, tous les véhicules électriques, à hydrogène, hydrogène-électricité (hybride simple ou rechargeable) sont exonérés à 100 % de la taxe régionale à la délivrance du certificat d’immatriculation en Saône et Loire.

Pourquoi le secteur automobile se digitalise et repense l’expérience client ?

Stimulé par l’adversité, la crise nous a prouvé que la digitalisation du secteur automobile est primordiale. Cela nous conforte dans nos choix stratégiques de ces trois dernières années. La mise en place de notre site groupe-nomblot.com avec nos stocks en temps réel, les services de commandes de véhicules en ligne, de réservations des rendez-vous après-vente ou encore de réservation d’essai enregistrent une forte croissance. Cette transformation est nécessaire pour répondre aux besoins de nos clients, qui se digitalisent de jour en jour.

Les véhicules électriques en trois questions

La performance

L'idée qu'une voiture électrique est moins performante qu'une voiture thermique est une fausse idée. Elle atteint les mêmes vitesses que son équivalente thermiques, tout en offrant un nouveau confort de conduite grâce à un moteur silencieux et à des vibrations réduites. Par ailleurs, l'accélération et la décélération sont aussi rapides.

Le coût

A l'achat, les véhicules électriques sont plus chers que leurs équivalents thermiques. Cependant, le coût total d'un véhicule ne se résume pas seulement au prix d'achat. En effet, il faut ajouter à ce dernier le carburant, l'assurance et l'entretien du véhicule. Si l'on prend en compte tous ces facteurs, alors les voitures électriques est plus économiques. En moyenne, les véhicules électriques permettent de réaliser des économies de 40 % sur la consommation et de 30 % sur les coûts de maintenance.

L’environnement

Premier élément en faveur des voitures électriques et pas des moindres : elles n'émettent aucune émission de CO2. Autre élément non négligeable : si l'on prend en compte sa fabrication et en particulier celle de sa batterie, on estime à deux ans le temps qu'il faut à un véhicule électrique pour rembourser sa dette carbone. De plus, des solutions permettant de donner une seconde vie aux batteries se développent d'année en année. Cela permet de contrebalancer la dette carbone due à leur fabrication.