Révélis, la cuvée étoilée


l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Les Vignerons des Terres Secrètes à Prissé offrent en cette fin d’année un beau moment de partage et de dégustation aux amateurs de grands vins de Bourgogne. Avec Révélis, Saint-Véran haut de gamme, la cave vient de créer un produit iconique qui s’inscrit au sommet de sa pyramide des vins, et ce grâce à un travail collectif et transversal.


Le projet est né en 2016, initié par le collectif d’une quinzaine de jeunes vignerons de la Cave des Vignerons des Terres Secrètes. Leur volonté : créer une cuvée atypique et sur mesure tant à la vigne qu’à la cave avec des méthodes culturales et de vinification bien spécifiques, mais également une approche plus originale en terme de packaging et de marketing. Un produit qui sorte de l’univers que l’on voit habituellement en Mâconnais et en Bourgogne.


« On a commencé par définir les terroirs susceptibles d’entrer dans la cuvée finale, explique Charles Lamboley, directeur marketing des Vignerons associés. On a choisi dès le début de travailler sur l’assemblage de plusieurs parcelles plutôt qu’une seule. Il nous semblait pertinent d’avoir toutes les composantes d’un grand vin, chaque terroir amenant sa spécificité, un le côté minéral, l’autre l’ossature, la trame, le volume sur le vin et ainsi de suite… ce qui fait que les cinq terroirs choisis sont indissociables sur cette cuvée. »


Cinq terroirs

Un travail de réflexion et d’analyse a donc été réalisé sur ces terroirs, chacun étant différent de par son orientation géographique, son sol, son altitude, « ce qui fait tout l’attrait de la recherche et la complexité d’assembler. » Cinq climats de l’AOC Saint-Véran ont ainsi été assemblés : Climat Au Grand Bussières, vendangé le 29 août, Climat Saint-Claude, vendangé le 29 août, Climat Les Châtaigniers, vendangé le 7 septembre, Climat Au Mont, vendangé les 6 et 7 septembre, Climat Les Crays, vendangé le 8 septembre. Des récoltes toutes manuelles en partenariat avec l’ESAT d’Hurigny.


« Rien n’est standardisé, prévient Charles Lamboley. Le millésime 2017 ne ressemblera pas au millésime 2018, l’assemblage 2018 étant différent, les proportions de chaque terroir ne seront pas les mêmes. C’est le vin et le volume de vin qui vont décider à chaque fois du profil de la cuvée. L’idée c’est du sur mesure à chaque fois de la vigne jusqu’à la bouteille finale. »


Sur la partie vinification, la cave a là encore fait un choix sans concession : travailler à la fois sur des futs de 600 litres et avoir une approche un peu plus originale avec un élevage en cuves béton en forme de ballon de rugby, un investissement spécifique pour cette cuvée. « L’idée était d’avoir les meilleurs échanges air et vin possible. Et ces cuves offrent la possibilité aux vins de s’affiner très progressivement avec de très bon échanges entre l’air et le béton, c’est ce qui donne aussi toute la patine et la richesse de ce vin. »


Une constellation à 360 degrés

Et comme rien n’a été rien laissé au hasard, de la vigne jusqu’à ce que le consommateur vienne chercher sa bouteille, le contenant a, lui aussi, été créé à la hauteur du contenu. « On ne voulait pas se contenter d’une simple étiquette, sans être péjoratif, comme sur les vins en général, on a souhaité avoir une démarche plus créative sur le packaging avec cette idée de constellation à 360 degrés pour avoir une bouteille sur mesure pour un vin sur mesure. » Ce travail original et complexe sur la bouteille a demandé presque une année de travail de développement avec le verrier.


Ce vin unique par tout le travail initié l’est aussi gustativement. Révélis se distingue par un beau volume, une très grande finesse, beaucoup de subtilité, une très grande longueur en bouche avec cette trame de minéralité, de salinité. « C’est clairement aujourd’hui un Chardonnay qui est à l‘image des plus grands Chardonnay de Bourgogne. C’est un vin que je recommanderai en accompagnement d’une belle cuisine travaillée sur des beaux produits de la mer ou une belle volaille de Bresse. Le volume de vin et sa subtilité font qu’on va aller chercher énormément de richesses qui vont contrebalancer les mets préparés. On peut aussi très bien l’apprécier seul, sans accompagnement, juste pour le plaisir de la dégustation pour en apprécier toute la pureté. »


Limitées et numérotées

Cette cuvée est extrêmement limitée car produite à seulement 2 500 bouteilles en 2017, toutes numérotées et commercialisées en coffret. Elle le sera encore plus sur le millésime 2018. « Sur ce millésime plutôt généreux, on a souhaité refaire une sélection dans la récolte faite habituellement. Il n’y aura ainsi que 1 500 bouteilles parce qu’on a estimé que c’est le vin qui commande. Nous n’avons aucune contrainte commerciale, juste une obligation de qualité et de plaisir de dégustation à travers notre savoir-faire. »


Grâce à Révélis, les Vignerons des terres secrètes séduisent aujourd’hui de nouveaux acheteurs. « En plus de notre clientèle habituelle, un œil nouveau vient vers nous, sur notre travail, on suscite une certaine curiosité et une interrogation. » Et l’objectif est rempli : montrer qu’une cave coopérative est aussi en capacité de faire des grands vins.


Révélis est disponible au prix de 39 €, au caveau de Prissé et sur le site internet terres-secretes.com