Ses beaux sapins, rois des villes…


De Mâcon à Tournus, de Toulouse à Paris, ses décorations ne laissent personne indifférent et mettent en avant un savoir-faire familiale qui a su évoluer et se développer. Entre sapins blancs et décorations végétales, le Mâconnais Didier Siraud s’est fait un nom au moment des fêtes de fin d’année, mais pas seulement…


Son nom a longtemps été associé à la Serre de Flacé, créée en 1964 par Monique et Maurice Siraud, ses parents. Mais depuis 2018 et la fermeture de cette institution dans le monde de la jardinerie, Didier Siraud a tracé sa route dans le monde de la décoration. Un monde qu’il connaît bien puisque depuis vingt-cinq ans et la reprise de l’entreprise familiale dans les années 90, il floque les décors et les sapins, tout de blanc vêtus en cette période de fêtes.


« J’ai commencé le flocage avec une machine à faire de la neige, créé par mon père, on a commencé à en vendre à la Serre et j’ai trouvé le truc assez marrant. J’ai fait le salon du 4x4 à Val d’Isère, échangé avec des décorateurs, j’en ai fait pour eux… » Et de fil en… épine, Didier Siraud s’est vite fait remarquer grâce à son travail. Le flocage est créé à partir de coton végétal. C’est grâce au mélange de ce coton et d’une colle qu’il obtient une matière imitant parfaitement la neige fraîchement tombée.


Dans le Mâconnais, c’est la Maison mâconnaise des vins, aujourd’hui encore sa plus belle vitrine, qui va d’abord lui faire confiance. « Une histoire de rencontres grâce à David Cornu qui m’a présenté le patron et tout a commencé comme ça. C’est un sacré volume intérieur et extérieur sur cette maison. Et c’est ma meilleure publicité : les gens viennent me voir en me disant je veux quelque chose comme ça ! »


Depuis, ses sapins blancs ont envahi les rues, les restaurants et les boutiques du Mâconnais et du Val de Saône : Les Tuileries et la Maison de Bois à Mâcon, le traiteur Ravassard à Charnay et Prissé, le restaurant Chappuis et la boulangerie Grebert à Tournus, la boulangerie de Fleurville, celle de Saint-Albain… « Je propose un service complet avec livraison, entretien, remplacement si besoin, et récupération à la fin de la saison. C’est une grosse période qui commence dès septembre. On se rencontre, on échange, les clients me disent ce qu’ils veulent, je propose. Chaque année, ça évolue en fonction de ce que je vois de mon côté, des envies de chacun. Ensuite, mi-octobre, je commence à préparer. Mi novembre jusqu’au 8 décembre, c’est le flocage et l’installation. »


Un planning bien chargé donc, d’autant que Didier Siraud exporte son savoir-faire et la qualité de son travail bien au delà des frontières du département. Là encore grâce à des rencontres et au bouche à oreille. « Si ma plus grosse saison reste Noël, je fais du décor et de l’événementiel toute l’année en travaillant avec des collègues décorateurs sur Narbonne et Paris. Je suis obligé aussi d’aller voir plus loin pour faire ce que j’aime et ce qu’on ne me demande pas ici en terme de gros décors. »


Ainsi, en cette période hivernale, Didier Siraud décors, son entreprise, travaille pour le marché de Noël de Toulouse, place du Capitole, un parc d’attractions à Vias, dans le sud-est avec des grands sapins floqués… « Le réseau fait que je me retrouve aujourd’hui sur des événements auxquels je ne pensais même pas pouvoir participer avant. » Comme ce gala caritatif amFAR, organisé par des Américains cet été à Antibes, pour lequel il a réalisé un mur végétal de 50 m sur lequel était présenté les tableaux mis aux enchères. Ou ce défilé de mode de la maison Courrèges au bois de Vincennes où il a créé un immense carré de gazon floqué de blanc… Une fierté forcément pour ce passionné de (flocage) blanc qui voit la vie en rose…