top of page

Ubitransport, en route pour l’international


Il suffit parfois d’une question sans réponse pour éveiller la curiosité. C’est la genèse d’Ubitransport que le fondateur et PDG actuel Jean-Paul Medioni a créé, suite à l’observation d’un bus scolaire qui circulait souvent à vide. Grâce aux solutions apportées par l’entreprise, un tel cas ne peut plus se présenter.


Jean Paul Médioni © F Pannuti

Dix ans déjà ! Démarrant en tant que start-up installée à la Cité de l’Entreprise, Ubitransport a bien grandi depuis et a aujourd’hui, comme ambition, de devenir un leader global, digital et inclusif de la mobilité. Depuis 2012, l’offre de départ présentée aux acteurs du transport scolaire, urbain et interurbain, était très intéressante : il s’agissait de leur proposer une plateforme numérique permettant de mieux rendre compte de la réalité du terrain (vécue par les chauffeurs de bus) aux régies chargées de l’organisation des réseaux.

Cette solution digitale apportée par Ubitransport facilite ainsi grandement la prise de décision concernant le dimensionnement du réseau de transport, son optimisation, la diversification des offres commerciales, etc. Cette innovation a immédiatement trouvé un écho chez les collectivités et leurs opérateurs car ce niveau de service n’existait pas auparavant.

Sa facilité d’utilisation par rapport aux systèmes précédents complexes et peu efficaces est un vrai plus. Les applications développées par Ubitransport qui équipent les tablettes et téléphones confiés aux conducteurs de bus permettent à ceux-ci de communiquer toutes les informations nécessaires, donnant ainsi une vue globale en temps réel de tout le réseau : suivi de flotte et flux des véhicules et des passagers, fréquentation des points d’arrêt, paiements et gestion dématérialisée des titres de transport et informations aux usagers.

Cette collecte de données est très précieuse pour les gestionnaires de réseaux de transport qui se doivent d’amener une meilleure qualité de services, d’adapter les moyens mis en œuvre pour rendre la mobilité plus efficiente, plus inclusive et plus durable.

Ubitransport a donc été le premier à apporter cette transition numérique aux collectivités qui, de ce fait, peuvent revitaliser leurs territoires en les rendant plus attractifs aux yeux de ses habitants grâce, notamment, à la mobilité, enjeu essentiel aujourd’hui.


© Ubitransport

L’entreprise a trouvé tout de suite ses clients et elle a attendu sept ans avant de faire une levée de fonds afin d’acquérir des sociétés, élargissant ainsi ses compétences et son expertise dans les domaines techniques et technologiques, mais aussi pour doubler ses effectifs (pendant la période Covid !). Pour Ubitransport qui souhaite être au plus près de ses clients, c’était important d’être présente sur huit sites répartis dans différentes régions.

Le secteur de la mobilité est en pleine effervescence, car l’attente du public est grande ! Il faut donc continuer à innover et maintenir son leadership sur ce marché. C’est ce qui vaut à Ubitransport d’être sélectionnée chaque année depuis 2019 pour faire partie du programme gouvernemental « French Tech 120 ». Il prévoit un accompagnement et un soutien aux cent vingt entreprises qui sont à même de devenir un leader technologique à l’échelle mondiale. C’est un excellent indicateur du potentiel d’une société comme Ubitransport.

Son développement n’a jamais cessé, dans l’environnement très favorable que lui a offert la Cité de l’Entreprise. Mais il était temps de la quitter (place aux jeunes start-up !) et de poursuivre son aventure ailleurs avec, comme critères principaux, de rester au cœur de ville de Mâcon et de privilégier un lieu pour son histoire, son architecture, où, de plus, il serait possible de travailler de façon conviviale et stimulante.

C’est chose faite depuis cet été avec l’emménagement dans un magnifique immeuble rue Gambetta, datant de 1909, propriété de la ville de Mâcon, mais qui était resté inoccupée. Ubitransport, devenue locataire principale, a collaboré avec MBA (Mâconnais Beaujolais Agglomération) au projet de rachat et de rénovation mené par la Sema 71, s’inscrivant ainsi dans un programme labellisé « Cœur de ville ».

Deux autres entreprises, également dans le digital, occupent le 3e étage tandis que le rez-de-chaussée est consacré à des espaces communs et des salles de réunion. Il s’agit également d’accueillir des événements, des conférences, des tables rondes, des formations… car Ubitransport s’est aussi engagé à animer cet ancien hôtel particulier pour en faire un endroit emblématique de l’innovation et de la French Tech en Bourgogne Franche-Comté.

C’est l’accomplissement d’un modèle mêlant patrimoine et numérique, proximité et international, activité économique et développement durable, tiers-lieu et entrepreneuriat.

Tout est réuni pour qu’Ubitransport, déjà présent au Canada, en Italie, en Suisse, fasse rayonner, à partir de ses racines mâconnaises, un territoire fertile en innovation au niveau national, européen et international.


En chiffres

Création en 2012

1er client : la Saône et Loire

1er locataire de la Cité de l’Entreprise

5 entités (Ubitransport et 4 filiales)

250 collaborateurs répartis sur 8 sites en France

12 régions actuellement équipées

300 réseaux de transports publics concernés en France et à l’international

3 fois membre du French Tech 120

Août 2022 : emménagement dans l’immeuble de la rue Gambetta

bottom of page