Un tracker Solaire made in Saône-et-Loire


Dans la zone industrielle de Senozan, à cinq minutes de Mâcon, une impressionnante installation solaire attire l’œil. Elle est l’œuvre de Thalie, filiale du groupe EN’GO, qui y a développé ses innovations énergétiques. Vincent Bondoux est le co-fondateur de cette entreprise : « Le concept de Thalie est né avec notre conviction que les entreprises doivent s’engager rapidement dans une démarche de transition énergétique pour leurs activités de demain. ». Après deux ans de développement, l’entrepreneur et son équipe ont mis au point une offre globale qui permet aux entreprises et aux collectivités d’accéder à une solution énergétique innovante, en produisant et consommant leur propre énergie.

A l’inverse d’une installation solaire fixe, le tracker Thalie s’oriente et suit le soleil toute la journée. La production est alors maximale et mieux répartie sur la journée. Il a été entièrement conçu au sein du groupe EN’GO. De haut de ses huit mètres, il est constitué de 54 panneaux solaires bifaces, soit plus de 120 m2 de surface, d’un automate et d’une intelligence embarquée. Il s’oriente grâce à deux axes, vertical et horizontal, et réagit aussi aux conditions météorologiques en se mettant en sécurité automatiquement en cas de tempête de vent ou de neige annoncée.


Cette installation est posée à même le sol grâce à un socle constitué d’un ensemble de pièces en béton préfabriqué, et non enterré, elle peut donc être démontée sans laisser d’empreinte au sol. Les entrepreneurs ont également défini une offre de services clé en main : « Nous apportons une offre pour que les entreprises ne s’occupent de rien. Nous leur proposons un abonnement mensuel fixe pour la durée de vie du tracker. L’entreprise en réalise aucun investissement et maîtrise ses coûts ».


Thalie a déjà installé une dizaine de trackers en Saône-et-Loire et dans l’Ain, dix autres sont en cours de fabrication. Les mâts et les lests ainsi que les armatures métalliques sont fabriquées dans les ateliers à Senozan. Seuls les panneaux solaires et les composants électroniques sont importés. L’entreprise devrait lancer, dans les mois à venir, de nouveaux recrutements…