Une rue Sandrine Martinet.


La championne paralympique de judo a désormais une rue qui porte son nom. Dans sa ville, dans son quartier même de Flacé puisqu’il s’agit de l’avenue qui dessert le complexe sportif et de loisirs Antoine Griezmann à la Grisière. Dans un premier temps baptisée « avenue Paris 2024 », cette proposition a été refusée par le comité olympique. Il n’aura pas fallu longtemps aux élus mâconnais pour trouver une autre solution et mettre à l’honneur la sportive locale. « Un honneur, une vraie reconnaissance de mon parcours et une occasion de mettre en avant le para sport et de sensibiliser les gens », reconnait Sandrine Martinet qui espère que son parcours inspirera un maximum de gens « à croire en leurs rêves et à dépasser leurs limites ».